Alors oui, la saison 2022 s’est quelque peut chamboulée mais on commence à avoir l’habitude. Pour une fois, elle a été chamboulée pour de bonnes choses avec cette inscription à l’OCC qui est venue enrichir un calendrier déjà plutôt pas mal chargé. L’envie de reprendre un dossard est en tout cas là et il faut reconnaître que ça manquait. Dernière expérience en date, un 10km dans Lille, décidé en dernière minute mais avec un record perso à la clé. Il est temps de revenir à de la plus longue distnce

6 mars : Semi Marathon de Fleurbaix

Un semi marathon que j’adore. Fleurbaix, c’est pas très loin au final et ça signe le lancement de la saison pour beaucoup. L’occasion de vérifier si les jambes sont de retour et si l’entrainement hivernal a porté ses fruits. Fleurbaix, ça a ce charme des petites courses de campagne avec fanfare à l’arrivé, tubes des années 90 au départ et bière de récup (c’est important la bière de récup). C’est aussi l’un des semis les plus rapides de la région car, bah oui, les Weppes c’est plat.

Pour ma part, c’est aussi une revanche. Ma dernière participation s’était soldée par une contreperformance désastreuse suite à des douleurs au genou. Manque de pratique régulière, manque d’entrainement sérieux, matériel pas au top… on apprend de ses erreurs et on se souvient que la régularité paie. J’ai beaucoup décomposé mes sessions désormais en travaillant progressivement le long.

Objectif 1h55min histoire de battre mon record de 1h57min37sec (hey, j’ai jamais. dit que j’étais un super coureur ok ?).

En savoir plus sur le semi marathon de Fleurbaix

20 mars : Semi Marathon de Lille

Deux semaines de récupération, c’est suffisant non ? Largement dira-t-on. On continue de monter le rythme pour ce retour dans la capitale des Flandres. Les courses en pleine ville sont de retour à Lille et qu’est ce que ça fait plaisir. Après des années à parcourir les avenues en marge de la ville, dans une course insipide et sans âme, oui ça fait plaisir de revenir en ville. C’est un peu mon terrain de jeu au final, j’adore courir en pleine ville, remonter les boulevards, passer au pied des monuments, remonter les rues au milieu des passants, parcourir la Grand Place, finir au parc le long des canaux… bref, t’as compris c’est mon terrain de jeu.

Un terrain de jeu, c’est aussi l’occasion de se faire plaisir. C’était le cas lors. du 10km organisé en marge de l’Urban Trail de Lille avec un nouveau chrono à 47min16sec. Si le tracé est similaire, cette fois-ci, ce sera en tant que pacer que je serai. sur cette course, parce qu’accompagner les copains sur leur premier semi, c’est bien aussi !

En savoir plus sur le semi marathon de Lille

25 mars : Trail des Remparts Lillois (option)

Alors oui, on parle pas vraiment de trail dans les grands espaces (d’ailleurs, il doit y avoir autant de définition de ce qu’est le trail que de coureurs…), mais le Trail des Remparts Lillois, c’est quand même une chouette organisation et une manière plutôt sympa de redécouvrir son terrain de jeu sous un autre angle. L’occasion aussi de commencer à bosser sa technique, tester un peu plus le matériel, sur des distances plus courtes certes mais un terrain parfois exigeant : de la boue, du froid, de l’obscurité… on n’est pas si loin d’un cross nocturne au final.

Alors, oui, en option finalement, car mine de rien, au delà de ces évènements, il y’a aussi un entrainement spécifique à côté à gérer et c’est en fonction de la forme du moment que se décidera la participation à cette course.

En savoir plus sur le Trail des Remparts Lillois.

17 avril : Nord Trail Monts des Flandres – 42km

Départ NTMF
Derniers préparatifs avant le départ de la Nord Trail Mont des Flandres 2019.

Ha ! Que j’aime cette course ! Le Nord Trail Monts des Flandres est sans doute la course que je préfère dans la région. On parlait de reparcourir son terrain de jeu, c’est ici le cas avec une course qui vient enchaîner quelques monts flandriens bien sympa (Mont Noir, Mont de Boeschepe et le très cool Mont des Cats), avec un tracé qui passe au milieu des houblonnières et les villages typiques de ce coin. C’est aussi une super ambiance, car au delà d’une simple course, c’est aussi un évènement pour toute la population ce qui crée une sacrée émulation autour de cette course.

Alors, certes, le tracé a un peu changé avec le déplacement de la manifestation à St Jans Cappel, mais peu importe, les monts sont toujours là avec 920m de dénivelé sur 42km. Oui, il s’agira d’une première course test avec une telle distance et aussi l’occasion de tester le matériel dans une démarche de semi-autonomie. Un premier objectif aussi avec une préparation spécifique qui va s’ajouter au programme des semaines précédentes… mais je vous en reparlerai. Temps à battre ? Celui de 2019 : 5h27min23sec. Jouable, complètement jouable.

En savoir plus sur le Nord Trail Monts des Flandres

15-20 mai : Traversée du Jura cyclo

Quatre mois de montée en charge importante, ça mérite bien un peu de repos non ? Les quelques semaines qui succéderont la Nord Trail Mont des Flandres seront light… bien plus light. D’une part, parce qu’il faut savoir laisser le corps récupérer. D’autre part, car il n’y a pas que le sport au programme. Les festivals nous manquent également et la période de mai, c’est aussi le bon moment pour aller se balader non ?

Ascension Grand Colombier
Le Grand Colombier, l’un des points culminants de la chaîne du Haut-Jura est aussi un grand défi pour les cyclistes.

Alors, ça reste encore à l’état de projet, mais oui, la traversée du Jura en vélo… pourquoi pas ? Je n’ai pas encore fait d’itinérance, mais j’aime le dénivelé, j’aime la distance en vélo et le Jura reste à mon sens le lieu idéal pour tester ce type de sortie. D’autre part, le tracé de la GTJ est particulièrement bien documenté, les étapes sont facilement décomposables (sur le prévisionnel actuel, 5) et après avoir pas mal parcouru ces sentiers en randonnée, ce sera un plaisir d’y retourner en vélo. D’ailleurs, pourquoi ne pas conclure par une deuxième ascension du Grand Colombier ? Non, on va peut être attendre d’avoir bouclé ce tracé. Maintenant, reste à être fixé sur le choix du vélo, l’autonomie ou non… beaucoup de questions qui sont encore en attente de réponses et que je tâcherai de documenter ici.

En savoir plus sur la Traversée du Jura en vélo

11 juin : Triathlon des Moines – Distance M

C’était sensé être l’objectif de cette année. Le retour au triathlon, sur une distance plus courte que lors de ma première expérience (oui, commencer le triathlon par un semi Ironman n’est pas une bonne idée, sachez le…).

Épreuve de cyclisme de la Chtriman de Gravelines 2019.
Épreuve de cyclisme de la Chtriman de Gravelines 2019.

Au programme, 1400m de natation, 39km de cyclisme sur route et 10km de course à pied. Un programme clairement accessible vu le niveau de préparation actuel, mais pour lequel il faudra gérer au mieux les transitions et la récupération. C’est aussi une bonne manière de travailler l’entrainement croisé. Chaque discipline apporte son lot d’avantages pour la préparation aux épreuves d’endurance alors oui, finalement ce triathlon est devenu un prétexte pour bien se tester juste avant les blocs d’entrainement spécifiques au trail.

Objectif : franchir la ligne d’arrivée sous les 2h50min. Jouable, oui surtout vu la progression en cyclisme.

En savoir plus sur le Triathlon des Moines à Fourmies

25 août : OCC

Et pour finir, l’OCC. Une course dont j’ai pas mal parlé dans un précédent post mais qui sera l’objectif de cette année. Ses 55km et 3500m de dénivelé ne seront pas de tout repos, c’est clair, mais avec un tel programme, on ne peut pas dire que toutes les chances ne sont pas de mon côté.

Il y’aura sans doute d’autres évènements au programme mais avec beaucoup moins d’enjeu, l’objectif est ici de montrer la montée en intensité des courses et des jalons pour arriver à une préparation bien étudiée, une condition de forme ainsi qu’une endurance au top d’ici fin août.

Et après ?

Et si on se reposait hein ? Je dis pas, Trail de la Côte d’Opale aurait pu m’intéresser, ou encore d’autres épreuves dans la région, mais il faudra aussi tâcher de se reposer après une saison déjà sacrément chargée.

Et toi, on risque de se croiser avec un dossard cette année ?
On en discute en commentaire.

Catégories : Sport

0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.